Une nouvelle unité se joint au SEPB-574 : Bell Média – Routage

Les travailleuses et travailleurs du service des opérations de routage de Bell Média inc ont joint la section locale 574 le 30 mai dernier.

La vingtaine d’employées et employés du service des opérations de routage de Bell Média inc (anciennement Astral Media) ont pris la décision de se syndiquer et de choisir le SEPB-574. Cette démarche a été confirmée le 30 mai dernier alors que le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI) a reconnu la section locale 574 comme l’agent négociateur du groupe.

Une première assemblée syndicale
Le mercredi 26 juin dernier s’est tenue la toute première assemblée syndicale de l’unité Bell Média -Routage, où étaient réunie la presque totalité des membres. Elle a été menée par la conseillère syndicale du groupe, Karine Girard. Le principal point à l’ordre du jour était l’élection d’un premier comité exécutif afin d’entamer les démarches de négociation. La personne présidente a été élue par acclamation, il s’agit de Julie Beauregard. Elle sera épaulée par Valérie Gauthier-Fontaine, à titre de personne vice-présidente, ainsi que de Mathieu Dupras-Carrière qui, lui, a été élu délégué syndical.

Le directeur exécutif adjoint et responsable des affaires juridiques du SEPB-Québec, Pierrick Choinière, est également venu saluer le nouveau groupe syndiqué. Il a également fait le point sur la situation actuelle concernant le recours déposé au Conseil canadien des relations industrielles par la CSN visant des unités du même employeur.

La prochaine étape est de constituer un cahier de demandes syndicales et d’inviter l’employeur à entamer les négociations en vue de conclure une première convention collective.

Tous les membres du comité exécutif de la section locale 574 souhaitent la bienvenue à ce nouveau groupe de travailleuses et de travailleurs.

Bourse d’études Alain Dugré : 1000$ à gagner!

Chaque année, la section locale offre une bourse d’études de 1000,00$ afin de soutenir le parcours scolaire d’un(e) membre ou l’un de ses proches qui étudie au niveau collégial ou universitaire à temps plein. Les personnes éligibles sont les membres en règle du SEPB-574, les enfants de membres en règle du SEPB-574, les personnes conjointes de membres en règle du SEPB-574 ainsi que les enfants des personnes conjointes de membres en règle du SEPB-574.

Pour déposer sa candidature, il faut suivre la procédure suivante :

  1. Remplir le formulaire de demande de bourse d’études Alain Dugré (téléchargeable à la fin de cet article);
  2. Faire signer et dater le formulaire par un(e) membre du SEPB-574;
  3. Rédiger une dissertation d’environ 1000 mots sur le sujet suivant :
    Selon vous, comment le syndicat peut-il jouer un rôle pour s’assurer d’une transition énergétique juste pour les travailleuses et travailleurs?
  4. Transmettre avant le 23 août 2019 le formulaire ainsi que la dissertation par courriel à l’adresse 574@sepb.qc.ca.

Les membres du comité exécutif du SEPB-574 sélectionneront la dissertation gagnante lors de la rencontre prévue en septembre prochain. Bonne chance à toutes et à tous!

Un nouvel exécutif pour Renaud-Bray – Collectivités

Le 27 mai dernier, plus d’une trentaine de membres de l’unité Renaud Bray – collectivités se sont réunis en assemblée générale pour élire les membres de leur comité exécutif. Jean-Claude Thériault a été élu président, Violaine Soulière, vice-présidente et Charles Pélissier, secrétaire.

Ensemble, ils ont l’intention de solidifier la mobilisation de leurs membres en vue des prochaines négociations. Félicitations à tous les trois et bonne continuité!

Line Chamberland élabore sur l’intersectionnalité

Réunis le 21 mai dernier, les membres du comité équité du SEPB-Québec ont eu la chance de s’entretenir avec la professeure du département de sexologie à l’UQAM, Line Chamberland, au sujet de l’approche intersectionnelle.

Apparue dans les années 70, cette approche repose sur la simultanéité et l’imbrication des oppressions. En d’autres termes, cette approche considère qu’une même personne peut être la cible de plusieurs types d’oppressions à la fois. Par exemple, une personne racisée homosexuelle pourrait subir de la discrimination fondée sur sa race, sa couleur et son orientation sexuelle, d’où la référence à l’intersection.

Mme Chamberland, qui dirige à l’UQAM une chaire de recherche sur l’homophobie, a présenté les apports de l’approche intersectionnelle, comme la remise en question des concepts génériques ou englobants, les politiques identitaires, la complexité du monde et même les modèles d’intervention. Elle a aussi exposé ses limites, entre autres les attentes illusoires, le dilution des inégalités structurelles et des axes majeurs de différenciations sociales ainsi que la concurrence es victimes.

Le comité équité, nouvellement créé, se rencontrera à nouveau le lundi 10 juin prochain afin d’établir des axes d’intervention et une grille d’activités pour l’année à venir.

Publié par : Philippe St-Jean

CPAS : L’offre finale rejetée!

Le comité de négociation de l’unité CPAS est composé de Jean-Sébastien Schetagne, conseiller syndical, Patric Laprade, Stéphanie Corriveau et Mathieu Chicoine.

Le 14 mai dernier, le comité de négociation de l’unité du Comité paritaire des agents de sécurité a tenu une assemblée générale afin de faire le point sur l’avancement des négociations en cours. Bien que d’importants progrès ont été faits dans les dernières semaines, la partie patronale a déposé une offre finale que devait présenter le comité de négociation à ses membres.

L’offre finale a été dûment présentée, expliquée aux membres présents. Des questions ont été soulevées par l’assemblée et un vote secret a été demandé. Le résultat fut unanime, aucun vote n’a été enregistré en faveur de l’offre finale patronale. Les enjeux majeurs de cette proposition sont la durée de la convention collective et l’absence d’une hausse salariale pour la première année de la nouvelle convention collective.

Les membres se sont mis d’accord lors de cette assemblée générale pour entamer des moyens de pression afin de démontrer leur soutien et leur solidarité envers leur comité de négociation.


« Ce qu’on veut, c’est reprendre les discussions le plus rapidement possible avec l’employeur et que la négociation se déroule en faisant preuve de bonne foi », souligne le président de l’unité Patric Laprade.

L’employeur a été avisé le lendemain matin, le 15 mai, que l’offre finale avait été rejetée à l’unanimité.

Publié par Philippe St-Jean

Premier mai 2019 : sous le signe du lobbying

Dans le cadre de la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs, la FTQ a organisé une journée de lobbying à Québec. L’objectif était de rencontrer des députées et des députés de différentes allégeances politiques et de les sensibiliser aux revendications syndicales et sociales.

La nécessité de se doter d’un régime d’assurance-médicaments public et universel ainsi que la modernisation du régime de santé et de sécurité du travail furent les deux thèmes abordés par la délégation syndicale.


Représentant la section locale 574, Carole Haywood a participé à l’exercice et a rencontré, entre autres, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette.

UN RÉGIME PUBLIC ET UNIVERSEL D’ASSURANCE-MÉDICAMENTS
Le Canada est le seul pays de l’OCDE à avoir un système de santé public qui ne prévoit pas une couverture universelle pour les médicaments. Au Québec, le régime hybride d’assurance-médicaments privée et publique entraîne plusieurs problèmes et injustices. Il faut agir rapidement afin de se doter d’un régime universel et public qui permettrait, en plus d’exercer un meilleur contrôle du prix des médicaments, générer des économies de plusieurs milliards de dollars.

LA MODERNISATION DU RÉGIME DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL
Le texte actuel de la Loi sur les accidents du travail et des maladies professionnelles exclut certains types de travailleurs, comme les 25 000 travailleuses domestiques du Québec. Avec 226 personnes décédées en 2018 des suites d’une lésion professionnelle, il est temps que le gouvernement se penche sur cette exclusion en modifiant le texte de la loi.

Publié par : Philippe St-Jean
Source : Documentation de la FTQ

Une imposante délégation du SEPB-574

La fin de semaine de formation syndicale du SEPB-Québec s’est tenue du 26 au 28 avril dernier à l’hôtel Estrimont à Orford. Pour l’occasion, plus d’une quinzaine de déléguées et de délégués du SEPB-574 se sont donnés rendez-vous afin d’assister à différentes formations. Une fois sur place, les participantes et participants ont été divisés par groupe selon le cours sélectionné parmi :
– délégué(e) syndical(e);
– dossier de grief;
– négociation de la convention collective;
– les assurances collectives.
Chaque cours a été donné par deux personnes formatrices du SEPB-Québec et a été structuré de façon à jumeler contenu éducatif et ateliers concrets, le tout dans une ambiance décontractée. Étant restreints, les groupes permettent d’établir un lieu de confiance, de partage et d’échange.

En plus de son volet ludique, la fin de semaine de formation avait aussi un volet social. La section locale 574 a tenu un cocktail de réseautage le vendredi en soirée pour que les participantes et participants puissent apprendre à se connaître. L’événement fut un franc succès, comme le démontre cette photo prise lors du 5 à 7.

Les déléguées et délégués du SEPB-574 qui ont participé à la fin de semaine de formation syndicale du SEPB-Québec. Ils sont ici réunis lors du cocktail de réseautage tenu le vendredi 26 avril en soirée.

Publié par : Philippe St-Jean

Paula Correia élue au comité exécutif du SEPB-574

Paula Correia de l’unité Novexco a été élue par acclamation au poste de personne directrice au comité exécutif de la section locale 574.

Le mardi 9 avril dernier, la section locale 574 a tenu un conseil général. Lors de cette assemblée, les participantes et participants ont eu droit à une conférence d’environ une heure en compagnie d’Élisabeth Gibeau, analyste, politiques et réglementation en matière de politiques sociales et fiscales et en matière de santé à l’Union des consommateurs. La conférence portait sur les différents gains socioéconomiques que la société québécoise obtiendrait en mettant sur pied un régime public et universel d’assurance-médicaments. En plus d’établir un meilleur rapport de force en se regroupant pour négocier le coût des médicaments, les économies réalisées chaque année sont estimées à 3,8 milliards de dollars pour le Québec.

Pour celles et ceux qui aimeraient obtenir le fichier PDF de sa présentation, faites-en la demande en envoyant un courriel à 574@sepb.qc.ca. L’avant-dernier point à l’ordre du jour était l’élection d’un poste de personne directrice au sein du comité exécutif. Ce poste est vacant depuis le départ de Christian Léonard, de l’unité du Groupe Pages Jaunes (ventes). Par acclamation, c’est la présidente de l’unité Novexco, Paula Correia qui a été élue. Nous lui souhaitons donc bon succès dans ses nouvelles fonctions!

La transition juste de l’économie : faire partie de la solution!

En collaboration avec le Fonds de solidarité, la FTQ procède actuellement à une tournée des régions afin de se pencher sur la transition juste de l’économie. Cette tournée s’arrêtera à Montréal, les 27 et 28 mai prochains à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). Il s’agit d’un excellent forum pour échanger, réfléchir et même faire partie de la solution concernant la transition économique juste.

L’inscription à cette activité est gratuite et le remboursement des salaires des personnes participantes se fait selon la politique du Fonds de solidarité en vigueur.

Pour plus de renseignements au sujet de cet événement, n’hésitez pas à contacter votre section locale.

Publié par Philippe St-Jean

Unité Novexco : Entente de principe acceptée!

Les membres de l’unité Novexco étaient réunis le samedi 9 mars dernier au Palace Centre de congrès à Laval afin de se prononcer sur l’entente de principe négociée entre l’employeur et le comité de négociation. Après avoir pris connaissance de l’entièreté du contenu de l’entente, les membres ont voté à 90 % en faveur de l’acceptation de cette entente.

Les principaux gains obtenus sont, notamment, une hausse considérable des salaires de 17 % étalée sur une période de six ans, une amélioration significative de la grille de vacances ainsi qu’une banque plus généreuse de 15 congés sociaux que peuvent utiliser les employés pour des raisons personnelles et / ou des obligations familiales. Cette nouvelle convention collective d’une durée de six ans sera en vigueur de 2018 à 2023.

Félicitations aux membres du comité de négociation Paula Correia, Jean-François Chicoine et France Cloutier ainsi qu’à leur conseillère syndicale Shanou Désilets qui ont entamé le 15 octobre 2018 les négociations avec l’employeur .

Auteur : Philippe St-Jean | pstjean@sepb.qc.ca


Rassemblement pour la défense des droits des femmes #8Mars2019

Le vendredi 8 mars, la section locale 574 a répondu à l’appel de la Fédération des femmes du Québec en participant au rassemblement tenu devant le Palais de justice de Montréal où était attendu Gilbert Rozon dans le cadre de son audience pour une accusation de viol. Tout près d’une centaine de personnes ont scandé le slogan 2019 du Collectif 8 mars « Le respect, ça se manifeste« .

Au cours de cette Journée internationale des droits des femmes, plusieurs activités, rassemblements et marches sont prévus un peu partout dans la province afin de promouvoir plusieurs revendications, notamment, l’augmentation immédiate du salaire minimum à 15$ l’heure, l’adoption d’une loi-cadre en matière de conciliation famille-travail-études, la mise en place d’un système de justice adéquat pour les survivantes d’agression sexuelle, une meilleure justice envers les femmes autochtones, l’accès des personnes sans statut aux droits reliés au travail et au système de santé et bien d’autres.

La section locale 574 vous invite évidemment à participer activement à ces activités et à militer quotidiennement pour la défense des droits des femmes d’ici et d’ailleurs.

Auteur : Philippe St-Jean | pstjean@sepb.qc.ca

Deux grandes revendications pour les travailleuses et travailleurs

La journée de lobbying syndical a eu lieu le 26 février 2019 à Ottawa.

Le mardi 26 février 2019, des centaines de représentantes et de représentants syndicaux se sont rendus sur la colline parlementaire à Ottawa pour participer à une activité de lobbying organisée par le Congrès du travail du Canada. L’objectif était de sensibiliser les députés de tous les partis politiques à deux enjeux syndicaux importants : la mise en place d’un régime public et universel d’assurance médicaments ainsi que la modification des lois de la faillite afin de mieux protéger les régimes de retraite lors de fermeture d’une entreprise.

Pour la section locale 574, c’est Philippe St-Jean qui s’est déplacé dans la capitale canadienne où il a rencontré les députés Matthew Dubé, député NPD de Beloeil-Chambly et Alexandre Boulerice, député NPD de Rosemont-La-Petite-Patrie. Provenant tous les deux du Nouveau Parti démocratique du Canada, ils ont démontré un grand intérêt envers les revendications syndicales. Tous les deux ont aussi confirmé que si leur parti formait le prochain gouvernement canadien, il mettrait en place un régime public et universel d’assurance médicaments et modifierait les lois de la faillite.

Jonathan Groulx, Philippe St-Jean, Royse Henderson, Alexandre Boulerice, Kateri Lefebvre et Francis Miville.

PLUS DE DÉTAILS
Concernant l’instauration d’un régime public et universel d’assurance médicaments que réclament les centrales syndicales, un site Internet a été mis en ligne afin de réunir toute l’information pertinente sur la question. Ce site est accessible en cliquant sur ce lien.

Pour le second enjeu abordé lors du lobbying, celui des lois sur la faillite, les syndicats demandent au gouvernement fédéral de modifier, notamment, l’ordre des créanciers lors de faillites. Ainsi, les travailleuses et travailleurs ainsi que les retraitées et retraités jouiraient d’une plus grande protection s’ils étaient considérés comme des créanciers prioritaires lorsqu’une faillite est déclarée.

ÉLECTIONS FÉDÉRALES
Cette journée de lobbying a été planifiée à quelques mois des prochaines élections fédérales afin que ces deux revendications syndicales et sociales deviennent des enjeux politiques importants lors de la prochaine campagne. À nous maintenant de maintenir la pression sur les candidats qui se présenteront!

Auteur : Philippe St-Jean | pstjean@sepb.qc.ca